dimanche 23 novembre 2008

Yi-Chan-Hao Yi-Ban Wild Arbor Cake de 2003



Je poursuis la visite des puerh de ma cave avec un produit de 2003 de la Changtai Tea Factory. Ce thé a été préparé dans ma théière à puerh, dosé à 4g (première infusion de 15s).

Cette galette est légèrement compressée, ce qui permet d’en détacher facilement les feuilles et, dit-on, d’en favoriser le vieillissement. Au nez les feuilles sèches dégagent des arômes délicieux qui ne sont pas sans rappeler le tabac de mon grand-père (nostalgie, nostalgie…).

Les premières infusions sont troubles mais présentent une belle teinte orange pâle. En bouche la liqueur est bien présente, soyeuse, mais sans être d’une excessive rondeur. Des notes camphrées se développent sous le palais, apportant de la fraîcheur à l’ensemble. Néanmoins, des saveurs fumées encore un peu prononcées et une légère amertume viennent ternir le tableau gustatif. Rien de bien surprenant néanmoins pour un si jeune sheng.

Le qi est puissant et relaxant. Il s’exprime essentiellement dans le dos et les jambes. Cette énergie positive est sans nul doute le point fort de ce puerh qui, sans être le kava du thé, est à mon sens plus intéressant à ce stade pour les effets physiques qu’il procure que les saveurs de la liqueur.

Conclusion:

Malgré quelques bémols, je suis plutôt confiant sur l’évolution de cette galette. Je regrette même de ne pas en avoir acheté plus il y a deux ans.







Il n’est pas rare que très loin l’on se sente comme à la maison. Les lumières d’automne de Santiago du Chili ou certaines façades de Buenos Aires par exemple, nous ramènent irrémédiablement vers l'Europe. L’inverse aussi est parfois vrai. Ces paysages du Teruel, en Aragón, ne font-ils pas plus penser aux déserts du Moyen Orient qu’à l’Espagne de Don Quijote?

3 commentaires:

thomas a dit…

Salut,

ah, ces payasages, c'est comme dans les films de sergio leone?

As-tu vu le dernier post de GreenTeaReview ?

emmanuel a dit…

Oui Thomas j'ai vu le dernier post de GTR.

Je ne m'inquiète pas plus que ça. Maintenant l'air circule bien et l'humidité est bien inférieure à celle du placard de Wes(en fait je ne suis maintenant qu'à 55%, qui est juste ce qu'il faut pour que les puerh ne sèchent pas). L'eau (filtrée ou minérale) est changée toutes les semaines. Aucun risque à mon avis que les puerhs développent des moisissures.

Les paysages m'ont fait plus penser aux déserts rocailleux du Moyen Orient qu'au nord du Mexique. ça doit être parce qu'il n'y avait pas de cactus...

emmanuel a dit…

Je vends une galette 31 de 1998 de la m3t. Ceux qui sont intéressés peuvent me contacter par email.